Randonnée CHALUFY. Journée du premier samedi d'août .

HISTORIQUE de la Messe des Bergers.

       En juillet 1902, des excursions sont proposées pour promouvoir le tourisme dans le Haut Verdon. C'est ainsi que l'on proposa aux touristes de venir entendre la messe des bergers à Chalufy. Quatorze personnes (deux prêtres, des touristes, un baile-prêtre, de vaillantes dames) pour cette première messe autour d'un petit rocher où une plaque sacrée fut déposée.


      Sur cette vieille plaque, devenue illisible, était écrit :" Lou 28 de jun 1903 sus aqueste roucas, lei abbès Trouche et gravier en di la santo messo per li pastre e en benessis lis escabot." Le 28 juin 1903 sur ce rocher, les curés Trouche et Gravier ont dit la messe pour les bergers et ont béni les troupeaux."
     Ce jour-là, l'évêque de Digne refusa de venir dire la messe; il s'abstint et nul ne sut jamais pourquoi. Il aurait été dit : "Nia, beleu, que diran : "Comprenéu pas ço qu'avès escri, aurias degu lou metre en francès." E nautre ié respoundren : "Quau vendra jamai i cabano de Chalùfy en foro di pastre ;" Tat pis pèr aquéli qu'au desaprès la lengo meirali, la lengo soù brès, mai li pastre parlon gaire lou francès, e es peèr éli -per éli soulet-qu'aven fa grava aquesto inscripioun." On ne comprend pas ce que vous avez écrit, vous auriez du le mettre en français." Et nous répondrons : "Qui viendra jamais au cabanon du Chalufy hormis les bergers?" Tant pis pour ceux qui ne comprennent pas la langue de Mireille, la langue maternelle, mais les bergers parlent guère le français, et c'est pour eux -et pour eux seuls- qi fut gravée cette inscription."

Inscriptions de la plaque au fond de l'oratoire.

Lou 18 d'Avoust 1928
Sus aqueste Roucas davans lou brave Pople aguènt pèr Cap Moussu lou Conse J.Trotabas e Segne Ventre, Mestre de la Mountagno: Mounsegne Jorcin, Evesque de Digno àssista d'où canounge GRAVIER e d'où Decan DURANT Curat de Ben-Vese a di, per li¨Pastre la SANTO MESSO e n'a benesis lis éscabot

 

Inscriptions de la plaque sur le rocher
(presque illisible).

Lou 28 juin 1903 sus aqueste roucas, lei abbès Trouche et Gravier en di la santo messo per li pastre e en benessi lis escabot.
Plaque déposée en juin 1903.

Inauguration de l'oratoire le 18 août 1928 en présence de l'évêque de Digne Monseigneur Jorcin. A cette occasion, une plaque fût posée à l'intérieur de l'oratoire avec les inscriptions suivantes : " Lou 18 d'Avoust 1928 Sus aqueste Roucas davans lou brave Pople aguènt pèr Cap Moussu lou Conse J.Trotabas e Segne Ventre, Mestre de la Mountagno: Mounsegne Jorcin, Evesque de Digno àssista d'où canounge GRAVIER e d'où Decan DURANT Curat de Ben-Vese a di, per li¨Pastre la SANTO MESSO e n'a benesis lis éscabot" Le 18 août 1928 sur cette roche devant le brave peuple ayant pour chef Monsieur le Conseiller Joseph Trotabas et le seigneur Ventre, maître de la montagne, Monseigneur Jorcin évêque de Digne assisté du chanoine Gravier et du vicaire Durand curé de Beauvezer ont dit pour les bergers la sainte messe et ont béni les troupeaux." L'évêque était arrivé à dos de mulet, Désiré Piche de Lambruisse, doyen des bergers y était, il s'en souvient il avait 7 ans.
   Pendant plusieurs années cette manifestation fut interrompue. En 1980 quelques amis de Beauvezer et de Thorame souhaitèrent renouer avec cette tradition à l'occasion d'une fête qui rassemblait là haut bergers, montagnards et forestiers. Alfred, le curé d'Allos dont tout le monde se souvient, était de la partie. Cette opération prit vite de l'ampleur et ce sont plus de 200 personnes qui font cette randonnée certaines années.
   L'oratoire fut rénovée en juillet 2002.
 (voir page Oratoires). L' association Connaissance et Sauvegarde des Oratoires nous a aidé financièrement pour consolider l'oratoire de Chalufy (500 euros). L'association locale Culture et Patrimoine a également participé financièrement (150 euros). Les travaux de maçonnerie ont été réalisés lundi 15 et mardi 16 juillet 2002 par Gérard Grac et Joseph Boyer (votre Webmaster).
On peut remercier les principaux participants à cette action : M Guibert, berger de Chalufy, M Dalbiés, agent O.N.F.
    SAMEDI 6 AOÛT 2005 ( voir page Actualités)
La messe sera dite à 11 heures autour d'un autel-oratoire, tout près de la cabane de Chalufy. Une bénédiction des troupeaux suivra ainsi qu'un apéritif offert par la Commune de Thorame-Basse.

Autel-oratoire de Chalufy
Vue générale de la messe. Août 1999

RANDONNÉE pour cette journée.
Durée du trajet: 2 h 30 pour un randonneur moyen pour arriver à la cabane de Chalufy. Compter autant de marche pour le retour. Un peu dur au départ mais en moyenne facile. Prévoir le pique-nique (eau disponible à la cabane ), de bonnes chaussures, ...
Surveiller la météo. Si beau temps, prévoir une casquette car très peu d'ombre . Si temps menaçant, tenue de pluie (Kway) dans le sac.

Eglise et fontaine-lavoir de La Valette
Vue du col des Abeurons

EN ROUTE.
Rendez-vous vers 7 h 30 devant l'église de La Valette. Altitude:1306m. Prendre le sentier à droite de l'église, jalonnement rouge et jaune. C'est d'abord une longue montée dans le ravin de Raichas. Un peu rocailleux par endroit. Pas d'affolement, c'est la partie la plus difficile. Admirez les pins cembro, les mélèzes et les magnifiques lavandes en pleine floraison. Après une bonne heure de marche environ, vous arrivez au col des Abeurons (1925m) dans des pâturages où se trouvent des abris de bergers. Bifurcation avec les touristes montant de Beauvezer par la plaine de Jassaud.
Une petite halte pour admirer le paysage. On aperçoit la cabane des Abeurons, en flanc de montagne et plus loin en contrebas, direction Nord-est la cabane de Chalufy. Vous devez descendre direction Nord-est, traverser le ruisseau, passer dans des roubines entrecoupées de ravinements. Laissez sur votre droite la cabane des Abeurons. Montez ensuite en direction de la cabane de Chalufy dans une jolie prairie parsemée de fleurs et de quelques orties.
Vous passez à la cabane, (1857m) une eau fraîche coule à la fontaine. L'autel-oratoire se trouve 500m plus haut.

Cabane de Chalufy
Refuge de Boules

REPOS, MESSE, APÉRITIF, REPAS.

FAUNE et FLORE

Edelweiss
Chamois (photo J.Boyer)
Marmotte

RETOUR.
A partir de l'oratoire, continuez à monter tout en se dirigeant vers l'Est et traversez le petit vallon. Là, deux possibilités.
Soit vous continuez vers l'Est, vous prenez alors le chemin de Peymian, après une vue magnifique du ravin de la Frache (peut- être verrez-vous des chamois), vous descendez vers l'Issole. Vous la traversez, après une petite montée, vous tombez sur le chemin de Boules, à proximité du refuge de Boules.
Soit vous prenez la direction Nord-est, vous marchez au milieu des alpages (des marmottes possibles) tout en montant pour arriver au collet de Peymian. (2009m). Toujours direction Nord-est, vous traversez des ruisselets d'où est issue la source de l'Issole pour arriver au Col de Chalufy ou Vachières. (2034m). Grande prairie offrant une flore très riche (gentianes, myosotis, rhododendrons, edelweiss, ...). Un petit retour de 500m pour prendre le chemin de Boules, direction Sud-est. Chemin qui descend en lacets sur le flanc de la montagne de Boules. N'hésitez pas à vous arrêter au refuge de Boules (1412m). Refuge édifié dans une grotte naturelle en forme de voûte brisée, au bas d'un escarpement .
Reste une petite heure de marche pour regagner le point de départ. La descente est régulière dans un bois magnifique. Vous traversez le Ravin de Martinon, souvent à sec. Vous longez l'Issole avant de la traverser pour monter vers La Valette.

Bibliographie: Annales de Haute Provence Le Haut Verdon, Randonnées pédestres Haut Verdon
                       Photos des cabanes H.Dalbies et J.C.Montagnon.

Pour ceux qui sont arrivés directement sur cette page avec un moteur de recherche .
Cliquez sur DÉPART pour visiter tout le site.